Canneur - Rempailleur

CANNAGE

Dans le temps ce métier de canneur- rempailleur était celui d’un artisan itinérant et saisonnier. Le cannage se réalise à l’aide de la canne de rotin ou éclisse filée de 2,5 à 3 mm de large.

La canne est d’abord trempée dans de l’eau afin de l’assouplir .

Lors de la première étape, les brins sont passés du devant vers le dos de la chaise. De cette manière, deux brins relient chaque trou. Ensuite, le « tissage » se fait de gauche à droite et vice versa, en alternant les croisements. L’opération suivante consiste à faire passer la canne en diagonale. En dernier lieu, les trous du chassis sont recouverts avec une éclisse plus large . Très peu d’outillage est nécessaire à la pratique du cannage au cannage de mobilier.

Rempaillage

Le rempaillage est réalisé à l’aide de paille de seigle ou de paille des marais et ce, depuis des siècles. La paille de seigle aux multiples couleurs, blonde, rousse, verte, rouge, etc… permet de réaliser de multiples combinaisons plus belles le unes que les autres. Les brins de paille sont torsadés afin de former ce que l’on appelle un toron. Ce « toron » sera sans cesse reconstitué afin de donner l’apparence d’un cordon sans fin, au fur et à mesure de l’avancement du travail.

A l’heure actuelle, le rempaillage " en jonc " se fait en paille des marais, aussi appelée lêche.

home