Le tourneur sur bois

Dès le haut Moyen Age et sans doute même auparavant, les tourneurs sur bois arrivaient, avec un matériel très primitif à réaliser des pièces étonnantes de finesse et de beauté.

Les premiers tours étaient montés sur des chassis en bois et simplement munis de deux pièces de métal entre lesquelles on insérait le bois à tourner.

Au plafond de l’atelier était fixée une longue branche à laquelle une corde était attachée (système à arc), celle-ci s’enroulait autour du bois à tourner et finissait fixée à une pédale. De cette façon, la pièce tournait quelques tours dans un sens et puis dans l’autre par l’action du pied. Par la suite, grâce à l’adjonction d’une roue, on pu obtenir une rotation continue (système de machine à coudre de nos grands-mères). Le tournage sur bois est devenu un véritable hobby de nos jours et quelques passionnés poussent ce hobby au plus haut niveau. D’autres, plus modestes, se résumeront à l’essentiel. Un tour à bois, quelques gouges, deux ciseaux plats et un bédane permettront déjà de réaliser des créations personnelles intéressantes.

home